ASSOCIATION RECONNUE D'INTERET GENERAL
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Liens vers le site de SolHandLiens vers le site de SolHand  
LES BULLETINS D'ADHÉSION et DE SOUTIEN sont EN LIGNE SUR LE SITE. Il suffit de les télécharger en cliquant sur le "BOUTON TÉLÉCHARGEMENTS " en direct sur le Site SOLHAND *PROCHAINE JOURNÉE NATIONALE LE 10 juin 2017* Voir le PROGRAMME en page d'accueil du SITE
SOLHAND accorde son 2 ème SPR « Soutien Projet Recherche » à l’Association "Kémil et ses amis" dans le cadre des EPILEPSIES RARES Voir COMMUNIQUE de PRESSE
SOLHAND est une Association Reconnue d'Intérêt Général. Retrouvez sur ce FORUM des informations diverses et variées sur le Handicap et le Social, mais aussi un lieu d'échanges et de partage.....

Partagez | 
 

 Manque de sous titrage TV, pour les malentendants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Dim 31 Mai 2009 - 12:16

Sur Face Book un groupe a été créé en 2008 :

« Pour une accessibilté des programmes télé aux sourds et malentendands »


Parce qu'en 2008 il n'est pas normal que des personnes, déjà trop isolées de par leur handicap, n'aient pas accès à des émissions, films, divertissements à la télévision.
Il est vrai que certaines chaînes proposent le sous-titrage télétexte pour certains de leurs programmes mais je trouve ça incompréhensible que ça ne soit pas systématiquement le cas.
Il ne s'agit "que" de la télévision et certains penseront sûrement que ce n'est pas essentiel, mais tout de même je ne vois pas pourquoi ces personnes devraient être défavorisées alors qu'une solution à ce problème est déjà disponible et pas difficile à mettre en place...


Silidarité Handicap a rejoint ce groupe il y a quelque temps, qui compte aujourd’hui plus de 2 000 personnes, ce qui nous permet de recevoir des infos sur le sujet.

http://www.facebook.com/inbox/readmessage.php?t=1078974370024#/group.php?gid=44498090896

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Dim 16 Aoû 2009 - 19:35


Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA)"Rapport du CSA au CNCPH


http://www.csa.fr/upload/decision/rapport_cncph_08_09.pdf

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Mer 2 Déc 2009 - 17:50

Sourds et malentendants veulent aussi profiter du cinéma
Publié le : 25/11/2009
Auteur(s) : Agence France Presse

Résumé : A quand des films sous-titrés en français pour les personnes sourdes et malentendantes ? s'interrogent deux associations qui les représentent, l'Unisda et l'Afideo, souhaitant que le sous-titrage des films en DVD et VOD se généralise.

PARIS, 24 nov 2009 (AFP) - La loi du 11 février 2005 sur l'égalité des chances a fixé aux grandes chaînes de télévision hertziennes l'objectif de rendre accessibles, d'ici 2010, 100% de leurs programmes accessibles aux sourds et malentendants.
Mais rien de tel n'existe pour le cinéma, déplorent l'Union nationale pour l'insertion sociale des déficients auditifs (Unisda) et l'Association française pour l'information et la défense des sourds s'exprimant oralement (Afideo).
Ainsi faute de sous-titrage, quelque quatre millions de personnes sourdes ou malentendantes ne peuvent pas voir les films de langue française en salles ou en DVD, déplorent-elles.
"Ce public est ainsi exclu d'une partie essentielle du patrimoine culturel français", estiment ces deux organisations à l'occasion de la clôture de la Semaine du sous-titrage (18-24 novembre), qu'ils ont organisée.
"Les années passent et personne ne s'engage. Nous voulons que la puissance publique mette tout le monde autour de la table et fasse avancer les choses", a déclaré Jérémie Boroy, président de l'Unisda, dans un entretien à l'AFP.
"Beaucoup de choses peuvent se faire sans la loi. Par exemple le CNC (Centre national de la cinématographie NDLR) pourrait conditionner certaines de ses aides à la mise en place du sous-titrage", a-t-il ajouté.
Unisda et Afideo souhaitent que le gouvernement mette en place certaines dispositions.
Parmi celles-ci, "le sous-titrage et la diffusion d'au moins deux films français par mois lors de certaines séances, dès 2010 dans chaque région et pour la totalité des films français en 2012". Et en matière de diffusion DVD et VOD, l'"obligation d'accessibilité pour 100% des films français avec le sous-titrage systématiquement proposé en option".
Selon l'Unisda et l'Afideo, 90% des DVD de films en langue française ne sont pas sous-titrés en français, et aucun titre en VOD pour les personnes sourdes ou malentendantes.

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Onyx
Cyclone
Cyclone
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Mer 2 Déc 2009 - 23:15

Bonjour à Lilou et toutes les personnes touchées par un problème de surdité .

Je viens de découvrir vos échanges sur les difficultés d'accès "audio" aux émissions, films, etc sur la TV. A priori , peu à peu les malentendants sont de plus en plus entendus par les pires des sourds: ceux qui le sont volontairement....C'est vrai que l'on appréhende mal à quel point on est coupé du monde quand nos oreilles nous lachent.

Je connais le problème avec ma maman qui a perdu son audition à la suite d'otites à répétition dans l'enfance.Elle s'est appareillée devant notre insistance car nous communiquons beaucoup par téléphone ( elle n'a pas l'informatique) . Souvent, elle perdait le fil de la conversation sans oser le dire.

Délicat, les appareils...réglages fréquents et "bruits" parasites mais elle se considère chanceuse d'avoir pu les financer : le prix est prohibitif...de quoi empêcher de nombreuses personnes à accéder à cette formidable possibité !!
A ce niveau, il y a aussi à revoir...pourquoi de tels tarifs ???

Note d'humour : Mon père est très, très, bavard. Normal, il est lui même aveugle à 100 % et n'a que ce moyen d'échange aisé...Ah, mon père et ma mère ensemble me font sourire , car, malicieuse....quand elle ne veut plus l'écouter ma chère petite maman débranche ses prothèses auditives.... et prétend qu'elles sont en panne!!!

En 2010, c'est annoncé : plus d'efforts sur nos chaines !! A SUIVRE pour REAGIR si," des fois que."..on oublie les mesures promises.

Merci de nous tenir informés. Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Dim 6 Déc 2009 - 18:29

Cette année le Téléthon a pu être suivi par les malentendants grâce au SOUS TITRAGE
OUF ce n'était pas trop tôt !!!



_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Onyx
Cyclone
Cyclone
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Dim 6 Déc 2009 - 21:13

Une excellente nouvelle pour chacun de vous , aux amis sourds et malentendants...il était temps !!!surtout pour la chaine qui se "place" auprès des malades et vous oubliait !

On avait annoncé 2010 pour les décryptages et sous titrages. J'attendais de VOIR AVANT D'.Y CROIRE .Eureka, promesses tenues peu à peu.
J'en suis heureuse pour Lilou et tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Mer 10 Fév 2010 - 20:16

LILOU nous a interpellé ce jour, divers articles sur le SOUS TITRAGE des programme TV pour les SOURDS et MALENTENDANTS


Les téléspectateurs sourds et malentendants enfin entendus


Par AFP, publié le 10/02/2010 à 00:12 - mis à jour le 10/02/2010 à 10:25

PARIS - Après un rude combat des sourds et malentendants, les grandes chaînes de télévision vont devenir accessibles à 100% aux quatre millions de déficients auditifs Français, qui vont aussi pouvoir profiter, pour la première fois, des chaînes d'information en continu.

AFP/Archives/Bertrand Guay

Après un rude combat des sourds et malentendants, les grandes chaînes de télévision vont devenir accessibles à 100% aux quatre millions de déficients auditifs Français, qui vont aussi pouvoir profiter, pour la première fois, des chaînes d'information en continu.
La loi du 11 février 2005 sur le handicap avait donné cinq ans aux chaînes hertziennes pour sous-titrer l'intégralité de leurs programmes: à compter de vendredi, ce devrait être chose faite pour TF1, France 2, France 3, France 5, Arte, Canal+ et M6.
Le combat pour en arriver là a été "long et difficile", témoigne Jérémie Boroy, président de l'Unisda (Union nationale pour l'insertion sociale des déficients auditifs).
Des discussions ont été engagées dès les années 1970 avec le service public télévisé, qui a proposé ses premiers sous-titrages au début des années 1980 via le décodeur Antiope.
"Jusqu'en 2004 nous avions beaucoup de mal à nous faire entendre, nous passions pour des fous en revendiquant les 100%", se rappelle M. Boroy.
Si beaucoup de programmes de stock (fictions, films, jeux enregistrés...) sont devenus progressivement accessibles, le retard a longtemps porté sur les journaux télévisés et l'ensemble des émissions en direct, dont le sous-titrage nécessite une pratique particulière et coûteuse.
France 2 a été pionnière en la matière, à l'occasion de la campagne présidentielle de 2007, rejointe par TF1, M6 et Canal+: "pour la première fois, le pluralisme de l'information pénétrait dans les foyers de personnes sourdes ou malentendantes qui ont dû apprendre à faire un choix - et qui dit choix dit citoyenneté", fait valoir le responsable de l'Unisda.
A l'heure actuelle, la plupart de ces chaînes ont déjà quasiment 100% de leur antenne accessible. Canal+ s'y est mis depuis le 1er février, avec ses programmes emblématiques comme les "Guignols" ou "Le grand journal".
Pour France Télévisions, le sous-titrage des jeux olympiques de Vancouver qui commencent vendredi sera un véritable "baptême du feu", dit Olivier Harland, qui pilote le dossier au sein du groupe public.
La grande nouveauté viendra aussi des chaînes d'information en continu qui vont, pour la première fois à partir de vendredi, sous-titrer plusieurs journaux.
La loi imposait initialement à i-TELE, BFMTV et LCI de rendre 40% de leur antenne accessible aux malentendants. "Cela représentait 14% de leur budget. Avec la crise, elles parlaient de mettre la clé sous la porte... Il a donc fallu trouver une solution qui convienne à tous, un vrai casse-tête!", raconte Christine Kelly, en charge du dossier au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).
Ces chaînes privées concurrentes se sont partagées la journée dans les heures creuses où les grandes chaînes ne font pas d'information: trois journaux sous-titrés dans la tranche de 09h00-12h00 sur BFMTV, trois sur LCI l'après-midi, trois sur i-TELE le soir... et, en plus, un journal en langue des signes, canal prioritaire d'accès pour beaucoup de sourds dont c'est la langue première.
Cette nouvelle accessibilité est particulièrement appréciée, et pas seulement des sourds et malentendants: elle le sera aussi de leur famille et de tout téléspectateur dans un environnement bruyant (cafés, etc.).
Longtemps en retard, la France commence maintenant à être citée comme référence, même si la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont de longues années d'avance, dit M. Boroy.
Mais bien des choses restent à améliorer, notamment la qualité du sous-titrage en direct et la traduction en langue des signes pour l'information, les débats ou les programmes pour enfants ne sachant pas encore lire.

LE MONDE.FR
C'est un jour important, pour ne pas dire historique, pour les 5 millions de sourds et de malentendants recensés en France. Vendredi 12 février, les sept principales chaînes de télévision françaises (TF1, France 2, France 3, France 4, France 5, M6 et Canal +) ont obligation de rendre accessibles 100 % de leur antenne aux déficients auditifs. Des JT aux séries américaines, des émissions de variétés aux retransmissions sportives, des débats aux films, pas un programme ne pourra échapper à l'option sous-titrage.
Sur le même sujet

ZOOM "Le blogueur" mène l'enquête sur Arte
PORTRAIT Yves Le Rolland dans l'ombre des marionnettes
ZOOM New York, années 1960

Les diffuseurs ont eu cinq ans pour se préparer à cette échéance inscrite dans la loi du 11 février 2005 pour "l'égalité des droits et des chances (...) des personnes handicapées". Les chaînes d'information BFM, i-Télé et LCI devront, elles, sous-titrer trois JT par jour. Jérémie Boroy, président de l'Union nationale pour l'insertion sociale du déficient auditif (Unisda), peut se réjouir : "Maintenant, cela va être le top pour nous."

DES PRIX CASSÉS
Le "top" a toutefois son revers. Alors qu'on pensait qu'ils seraient les premiers bénéficiaires de la réforme, les "adaptateurs sous-titreurs" - profession exercée par 200 à 300 personnes - estiment en être les premières victimes. Paradoxalement, le surplus de commandes a entraîné une baisse de leurs revenus. L'explication : attirés par la manne promise par la nouvelle loi, de nouveaux "laboratoires" - nom donné aux prestataires qui emploient les adaptateurs - sont arrivés sur le marché et ont cassé les prix. Avant 2005, la minute de programme sous-titré était payée au minimum 10 euros brut (8 pour le service public) ; elle n'en vaut plus que 5 aujourd'hui (7 dans le public). Pour les deux associations de professionnels - le Collectif des adaptateurs de l'audiovisuel pour les sourds et les malentendants (Caasem) et l'Association des traducteurs adaptateurs de l'audiovisuel (Ataa) -, le métier est menacé de "précarisation".
Dans le collimateur, plusieurs "labos", dont Red Bee Media, une ex-filiale de la BBC, aujourd'hui propriété de la banque australienne Macquarie. Arrivée sur le marché français en 2007, cette société a remporté plusieurs appels d'offres (M6, Canal+) en proposant des prix imbattables, notamment sur les émissions en direct.
Petite parenthèse technique : au moins deux personnes sont généralement nécessaires pour un sous-titrage "live" : la première, appelée "perroquet", répète, en dictant la ponctuation, les paroles entendues ; celles-ci sont ensuite retranscrites à l'écrit par un logiciel de reconnaissance vocale ; en bout de chaîne, un correcteur gomme les (immanquables) erreurs de français. Alors que certains laboratoires étoffent leur dispositif d'une troisième, voire d'une quatrième personne (pour des émissions longues), Red Bee Media n'utilise qu'un seul adaptateur. A sa disposition, une "sorte de Bescherelle informatique développé en interne" qui corrigerait automatiquement "les fautes d'accord et d'homonymie" , indique Alexander Keiller, le directeur du laboratoire. Et d'avancer un taux d'exactitude de "96-97 %", qui fait doucement rire le milieu.
Red Bee Media n'est toutefois pas le seul prestataire à chercher à réduire les coûts en personnel. Pour le stock (les programmes enregistrés), plusieurs petits labos récemment créés emploient ainsi des étudiants payés 3 euros la minute. D'autres envisagent de délocaliser leur production à l'étranger, à l'image d'un des anciens du secteur, Télétota. Cette division du groupe audiovisuel Eclair a ouvert, en 2008, une antenne à Casablanca, où sept sous-titreurs ont été embauchés pour la clientèle française. Cette initiative fait jaser, elle aussi. "Se pose là le problème du partage de la culture, estime Sandrine Babak, la présidente du Caasem. Sous-titrer une émission de Jean-Luc Delarue, par exemple, suppose de tout comprendre du contexte franco-français." Et donc de vivre sur place.
"Faux procès, répond Bouchra Alami, la responsable de Télétota. Les Marocains francophones regardent énormément la télé française, lisent la presse française sur le Net et sont parfaitement au fait de ce qui se passe ici." Tous les fichiers rédigés au Maroc sont relus à Paris avant d'être envoyés aux chaînes. "Et ils ne comportent pas plus de fautes que des fichiers faits en France, poursuit Bouchra Alami. Des monstruosités, on en voit partout. Il y a une douzaine d'années, un sous-titreur, français, de chez nous avait écrit "la bataille de Marcel Kébir". Le "correcteur, lui aussi français, n'avait rien vu. Cela nous avait d'ailleurs valu un article dans Le Monde ! "

UNE COURSE AU RABAIS
Si cette chute des tarifs fait les affaires des chaînes, la profession n'a peut-être encore rien vu. Red Bee Media envisage ainsi, courant 2010, d'appliquer son système de reconnaissance vocale aux émissions enregistrées. Bref, traiter le stock comme du direct, afin de réduire le temps de travail "de 15 à 30 %". Jugée effrayante par la corporation, pour qui le sous-titrage est un travail d'adaptation littéraire, cette technique a déjà été testée l'été dernier par... France 2 sur "Des chiffres et des lettres" ! Lancée à la manière d'un ballon d'essai par le labo filiale de France Télévisions, l'expérience a toutefois été stoppée au bout de trois mois en raison de plaintes de téléspectateurs (âgés) qui avaient du mal à lire les sous-titres en diffusion simultanée.
Où s'arrêtera cette course au rabais ? Derrière cette question s'en pose une autre : la baisse des coûts de production a-t-elle affecté la qualité du sous-titrage, comme le croient de nombreux adaptateurs ? Le vérifier est impossible, vu qu'il n'existe aucune "charte de qualité " qui inventorierait des codes et des obligations communes au sous-titrage. Chaque labo a toujours fait un peu à sa sauce. "L'élaboration d'un référentiel de qualité sera le prochain chantier", promet le représentant des déficients auditifs, Jérémie Boroy. Pour qui, d'ici là, il n'est pas question de faire la fine bouche : " Oui, la qualité des sous-titres a baissé. Mais cela ne nous empêche pas de regarder la télé."
Frédéric Potet

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Ven 12 Fév 2010 - 13:45

HANDICAP
La télé s’ouvre aux sourds


Dès aujourd’hui, les chaînes ont l’obligation d’améliorer l’accessibilité de leurs programmes aux sourds et aux malentendants. Les nouvelles mesures concernent 4 millions de personnes.

AUDE DASSONVILLE | 12.02.2010, 07h00 Hier sur i>télé à 17 h 30, et sur LCI à 20 heures. Tout à l’heure, à 13 heures sur BFM TV. Depuis hier, c’est un couple qui présente ces cessions d’information : le journaliste habituel, accompagné d’un interprète en langue des signes. Un changement qui n’a rien d’une coquetterie mais tient, particulièrement pour 4 millions de déficients auditifs français, de la révolution.

Encore des progrès à faire
« Le CSA sera plus strict avec les chaînes d’info »


Au départ, il y a une obligation légale, fixée le 11 février 2005. A cette date, le législateur a donné cinq ans aux chaînes historiques pour qu’elles dotent leurs antennes d’un sous-titrage complet adapté aux personnes sourdes et malentendantes, accessible d’un simple clic sur leur télécommande. Aux chaînes de la TNT ou à l’audience inférieure à 2,5 %, il a fixé l’objectif de 40 % des programmes. A toutes les autres, celui de 20 %.
« C’est en 2007 qu’un grand tournant a été opéré et apprécié, raconte Jérémie Boroy, le président de l’Union nationale pour l’insertion sociale du déficient auditif. Nous avions insisté pour que la campagne de l’élection présidentielle soit accessible. En l’espace de quinze jours, TF 1, M 6 et Canal + ont rejoint France 2 pour le sous-titrage d’émissions diffusées en direct. Pour la première fois, le pluralisme de l’information faisait son entrée dans les foyers de personnes sourdes ou malentendantes ! »

S’emparant du sujet à bras-le-corps, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a étendu ces obligations nouvelles, demandant notamment aux chaînes d’information de se doter d’un journal quotidien traduit en langue des signes (LSF) en plus de trois éditions quotidiennes entièrement sous-titrées. « Nous nous sommes entendus avec BFM TV et i>télé pour nous répartir ces obligations aux différents moments de la journée », détaille Laurent Drezner, directeur adjoint de la rédaction de LCI.

Heureusement pour les personnes concernées, la plupart des chaînes ont devancé la date butoir de ce 12 février 2010. Sur France Télévisions, seuls le Keno et les courses hippiques ne sont pas sous-titrés, les éditions régionales de France 3 étant exemptées.

Sur TF 1, le sport et les programmes courts passent, pour l’instant, à la trappe. A M 6, on assure que le sous-titrage est déjà assuré « à 100 % depuis le 1er janvier » (la publicité et le téléachat sont exonérés par la loi). Attention, le CSA veille au grain (lire ci-dessous). Les sourds et les malentendants aussi !

Le Parisien

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Ven 12 Fév 2010 - 19:05

HANDICAP Des programmes adaptés aux sourds

LA TÉLÉ EN VERSION INTÉGRALE SOUS-TITRÉE

S. ORTOLA / 20 MINUTES

Eve Guidier sous-titre vocalement le JT de M6 pour les sourds et les malentendants.

STÉPHANE LEBLANC
Les chaînes hertziennes avaient jusqu’à minuit pour rendre 100 % de leurs
programmes accessibles aux sourds et aux malentendants. Une date historique à défaut d’une vraie révolution puisque le vote de la loi handicap remonte au 11 février 2005. Et que les chaînes s’y sont mises progressivement, puis plus rapidement dès la campagne de la présidentielle
en 2007, sous la pression des associations. « En quinze jours, TF1, M6
et Canal+ ont rejoint France 2 pour le sous-titrage d’émissions en direct, se
souvient Jérémie Boroy, le président de l’Union nationale pour l’insertion sociale du déficient auditif (Unisda). Des sourds ont découvert pour la première fois le pluralisme de l’info à la télévision. » « Finalement, on a bien anticipé », se félicite René Saal. Le directeur de l’antenne de Canal+ est « prêt depuis de longs mois ». Les chaînes de France
Télévisions aussi. M6 diffuse intégralement avec des sous-titres depuis lundi.
Arte met en avant son statut de chaîne bilingue pour justifier seulement 50 %
de programmes sous-titrés (85 % des émissions françaises et 15 % des allemandes). Et TF1 sera prête… en fin d’année. Le CSA a prévenu qu’il n’y
aurait pas de sanctions pour les retardataires, les chaînes ayant toutes accepté sans broncher de fournir un effort financier important. Sur Canal+, on l’estime à « plusieurs dizaines de millions d’euros par an ».

EN RETARD
En Angleterre et aux Etats-Unis, le sous-titrage s’est généralisé
sur tous les écrans « dans les lieux publics, où l’environnement
est bruyant, note le président de l’Unisda. Et pour les politiques qui ont la télé allumée en recevant leurs invités !

AVEC LE PERROQUET, LA MACHINE A TROUVÉ LA VOIX DE SON MAÎTRE
Les chaînes les appellent des perroquets.
Car leur travail consiste à répéter ce qui est dit à l’antenne pour que le logiciel de reconnaissance vocale le transforme en sous-titre. Eux préfèrent
se définir comme sous-titreur vocal.
Habitués depuis longtemps à adapter les « programmes de stock », les films, téléfilms ou séries, ils se sont mis depuis peu au direct, JT, sport ou téléréalité.
Chez Red Bee, filiale de la BBC qui soustitre
tous les directs de M6 et la moitié de ceux de Canal+, « on apprend à la
machine tout ce qu’on peut savoir à l’avance : le nom des footballeurs ou le
texte du prompteur du présentateur du journal », explique Eve Guidier, soustitreur vocal, qui « adapte » ce qu’elle entend bien plus qu’elle ne le « répète » mot à mot.
En bout de chaîne, un correcteur ajuste parfois le texte écrit pour reprendre les inévitables coquilles. Mais pas toujours.
« Car ça ralentit le process, explique Alex Keiller, le patron de Red Bee, et
personne ne veut attendre dix secondes pour lire la blague qui a fait rire les invités sur le plateau. » W S. L.

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Lun 15 Fév 2010 - 20:47

REPONSE DE TF1 VERS Liliane B


From: TELESPECTATEURS, -
To: ---------------------------
Sent: Monday, February 15, 2010 4:32 PM
Subject: RE: [Contact] - Je suis décu car je suis sourde...


Bonjour,

Nous vous informons qu’en 2009, 83% des programmes de TF1 étaient sous-titrés. A ce jour, nous remplissons 90% de nos obligations de sous-titrage. Nous vous confirmons que TF1 atteindra 100% de programmes sous-titrés dans les plus brefs délais.

Toujours attentifs aux remarques de nos téléspectateurs, nous les avons communiquées aux responsables de la diffusion et à la direction des services techniques qui essaieront de tenir compte de votre avis dans la mesure du possible.

Nous vous invitons également à consulter notre site dédié : http://www.tf1.fr/recevoir-tf1/

Nous vous remercions de votre fidélité à nos programmes.

Cordialement,

La Cellule d’Expertise Technique Relations Téléspectateurs.


_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Onyx
Cyclone
Cyclone
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Mar 16 Fév 2010 - 16:53

VIGILANCE....et sur les délais ( les plus brefs évoqués pour TF1....si j'ai bien lu avant....évoquant la fin de l'année...) ET sur la qualité !!!

Certes, enfin on rejoint ce qui est réalisé depuis des années dans d'autres pays mais à chacun de vous, malentendants et sourds, avec notre soutien de continuer à réagir, adresser vos remarques aux chaines concernées.

Et un autre combat doit être engagé...pour les malvoyants à ne pas oublier !
Amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Mar 11 Mai 2010 - 9:34



Grandeurs et misères du sous-titrage.

La qualité du sous-titrage, désormais présent sur la plupart des grandes chaînes de télévision française, se heurte à des impératifs techniques,
et une approche économique contestable.

2010 devrait être l'année durant laquelle sera atteint l'objectif de sous-titrer quasiment 100% des émissions diffusées en France sur les grandes chaînes de télévision. Mais à y regarder de plus près, on a le sentiment que cet objectif quantitatif constitue une fin en soi, et que la compréhension du sous-titrage proposé aux sourds et aux malentendants passe au second plan.

C'est ce que déplore Marc Renard, président de l'association 2A.S, qui a signalé plusieurs dysfonctionnements au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) dans un courrier adressé le 15 juillet 2009 : "Le système de sous-titrage de la télévision numérique terrestre ne comporte pas de fond noir (contrairement au sous-titrage télétexte). De ce fait, les sous-titres sont illisibles lorsqu'ils sont superposés sur des incrustations vidéo". Ce à quoi le président du CSA répond, six mois plus tard, le 22 janvier 2010 : "Vous soulignez [...] l'absence de fond noir des sous-titres sur la Télévision Numérique Terrestre. Il semble que le fond noir ne soit pas toujours souhaité par les personnes sourdes ou malentendantes".

Un point de vue confirmé par Françoise Berger-Longuet, chargée de mission accessibilité au CSA, qui précise que les associations ne sont pas d'accord sur ce point : "On a pensé normaliser le sous-titrage, mais ce travail n'a pas débuté parce que les associations nous ont dit comprendre très bien les sous-titres". A ce jour, il n'existe toujours pas de norme relative à la présentation à l'écran du sous-titrage. L'affichage actuel a été élaboré à l'époque du procédé Antiope, il y a une trentaine d'années environ, et repose sur des codes couleur, avec quelques différences d'une chaine à l'autre.

"Nous estimons chez Canal Plus que le bandeau noir altère l'image, complète Ariane Esfandi, responsable Communication Canalsat et Nouvelles Technologies. Il occulte des infos ou scènes importantes pour les téléspectateurs sur certains programmes, notamment sportifs". De fait, le fond noir "par défaut" disparaitra en même temps que la diffusion analogique par onde hertzienne; la Télévision Numérique Terrestre, qui la remplace, confie le soin au téléspectateur de sélectionner ce fond noir en paramétrant son récepteur... s'il dispose de l'option ad hoc. Françoise Berger-Longuet ajoute que le CSA a créé une cabine technique destinée, notamment, à vérifier la disponibilité du sous-titrage sur les différents procédés et opérateurs de diffusion, autre dysfonctionnement signalé par Marc Renard, un chantier pour lequel les informations sont pour l'instant confidentielles.

Une qualité perfectible. La qualité des textes constitue l'autre chantier d'amélioration nécessaire des sous-titrages, un problème fréquent dans les émissions réalisées en direct, mais également aussi pour certains programmes "en stock". Il existe en effet deux techniques. Les émissions en direct sont sous-titrées de façon automatique : le sous-titreur écoute le programme et dicte sur ordinateur ce qu'il comprend au moyen d'un logiciel de dictée vocale tel Dragon NaturallySpeaking. Ce travail, qualifié de "perroquet" dans le jargon professionnel, nécessite une préparation en amont sous peine de résultat cocasse. "Il existe une part d'erreur inhérente à ce procédé, même en intégrant un vocabulaire spécialisé", estime Sophie Benaben, coordinatrice du pôle sourds et malentendants de l'Association des Traducteurs et Adaptateurs de l'Audiovisuel (ATAA). Elle déplore que la demande de transmission préalable au sous-titreur des textes diffusés sur prompteur et lus par un journaliste soit refusée pour "motif déontologique", ce que Françoise Berger-Longuet (CSA) conteste, au moins pour France Télévision.

Le procédé est différent pour les programmes enregistrés. Ils sont remis à un adaptateur qui rédige les sous-titres correspondants à ce qu'il entend, un travail qui nécessite des recherches documentaires et une bonne culture générale. "C'est la partie du travail que j'adore, explique Sandrine Babak, présidente du Collectif des Adaptateurs de l'Audiovisuel pour les Sourds et les Malentendants (CAASEM). Il faut compter une journée de travail de sept heures pour adapter correctement une vingtaine de minutes de programme". Un travail dont la rémunération n'a cessé de baisser ces dernières années, pour descendre jusqu'à 3€ la minute : "Aucun professionnel ne veut travailler en dessous de 3€, poursuit Sandrine Babak. Certains ont abandonné le métier, les plus âgés sont partis à la retraite, les jeunes ne veulent pas le faire. À ce tarif, pour vivre correctement, il faut produire quarante minutes de sous-titrage par jour". En effet, les sous-titreurs adaptateurs ont le statut d'auteur indépendant et doivent payer eux-mêmes leurs cotisations sociales, acquérir le matériel nécessaire et travailler à leurs frais. "On a perdu 60% de notre pouvoir d'achat", confirme Sophie Benaben (ATAA).

Le spectre de la délocalisation. Exception française, la société britannique Red Bee Media ne fait travailler que des sous-titreurs salariés, avec une part de 70 % de direct et semi-direct. Cette dernière technique repose sur une préparation préalable des sous-titres qui sont réalisés lors de la diffusion. "Nos clients, les chaînes de télévision, cherchent toujours à baisser les coûts, explique Alex Keiller, directeur de Red Bee Media France. Ils font des comparaisons lors des appels d'offres. On répond avec des gains de productivité, sans baisse de qualité". Mais pour affronter, voire profiter d'une concurrence entretenue par les chaines de télévision, l'un des laboratoires de sous-titrage, Teletota, délocalise déjà au Maroc, alors même que le coût du sous-titrage d'une émission est marginal : par exemple, l'émission de propagande sur la gendarmerie diffusée le 4 mai dernier sur France 2 aurait coûté dans les 4.700€ la minute, dont moins de 10€ pour le sous-titrage sourds et malentendants. Conseillère du CSA chargée de l'accessibilité télévisuelle, Christine Kelly ne manque pourtant jamais une occasion d'affirmer que le sous-titrage est cher. A 0,002% du coût d'un programme, il faudrait qu'elle explique ce que "cher" veut dire...

Laurent Lejard, mai 2010. YANOUS

http://www.yanous.com/tribus/sourds/sourds100507.html

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   Ven 7 Mar 2014 - 12:31



Au Président de la République Française Mr François Hollande: Le Sous-titrage Français dans les médias pour les personnes sourdes...

Pourquoi c'est important
Les citoyens sourds français sont discriminés par le manque de sous-titrage français dans les DVD de films français, des chaînes de Télévision alors qu'on a la Loi du 11 février 2005 pour l'Egalité, Droit et Chance aux personnes handicapées qui n'est pas respecté. On demande le sous-titrage intégral de toutes les chaïnes de Télévision et qu'elles traduisent tous à 100% les paroles prononcées...


SIGNEZ :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Au_President_de_la_Republique_Francaise_Mr_Francois_Hollande_Le_Soustitrage_Francais_dans_les_medias_pour_les_personnes_/?aNDtdhb

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manque de sous titrage TV, pour les malentendants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manque de sous titrage TV, pour les malentendants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Faire du sous-titrage de film en salle informatique ou en salle pupitre
» I know what I saw ! (sous titrage français)
» Un site pour créer ses propres sous-titres sur n'importe quelle vidéo
» Test statistique pour une régression non linéaire
» Qu'est-ce-qu'il nous manque, nous les pharmaciens(iennes) pour etre satisfaits (es)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solidarité Handicap autour des maladies rares :: Espace DISCUSSION, DETENTE :: LES SUJETS BRULANTS ! en lien avec la maladie et le handicap-
Sauter vers: