ASSOCIATION RECONNUE D'INTERET GENERAL
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Liens vers le site de SolHandLiens vers le site de SolHand  
LES BULLETINS D'ADHÉSION et DE SOUTIEN sont EN LIGNE SUR LE SITE. Il suffit de les télécharger en cliquant sur le "BOUTON TÉLÉCHARGEMENTS " en direct sur le Site SOLHAND *PROCHAINE JOURNÉE NATIONALE LE 10 juin 2017* Voir le PROGRAMME en page d'accueil du SITE
SOLHAND accorde son 2 ème SPR « Soutien Projet Recherche » à l’Association "Kémil et ses amis" dans le cadre des EPILEPSIES RARES Voir COMMUNIQUE de PRESSE
SOLHAND est une Association Reconnue d'Intérêt Général. Retrouvez sur ce FORUM des informations diverses et variées sur le Handicap et le Social, mais aussi un lieu d'échanges et de partage.....

Partagez | 
 

 LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Lun 18 Fév 2008 - 2:32

Presse

Lancement du mouvement "Ni pauvre, ni soumis" / Handicap, maladie invalidante : l'urgence d'un revenu d'existence !

Date : 29 janvier 2008

Thème : Actions de l'APF

Aujourd'hui, des centaines de milliers de personnes en situation de handicap, atteintes de maladie invalidante ou victimes d'accident du travail, qui ne peuvent pas ou plus travailler, sont condamnées à vivre toute leur vie sous le seuil de pauvreté. Aucune réponse ne leur est apportée.
Face à cette situation inacceptable, le mouvement "Ni pauvre, ni soumis" vient d'être créé. Un mouvement inter associatif regroupant des organisations nationales et locales du champ du handicap, de la maladie et du secteur sanitaire et social.

Une revendication prioritaire : un revenu d'existence décent, c'est-à-dire un revenu personnel égal au montant du Smic brut pour les personnes qui ne peuvent pas ou plus travailler, quel que soit leur âge et leur lieu de vie (à domicile ou en établissement).
Un point d'orgue : une marche apolitique et citoyenne vers l'Elysée le 29 mars 2008.

Pourquoi ce mouvement ?

- Parce que des centaines de milliers de personnes en situation de handicap ou atteintes d'une maladie invalidante ne peuvent pas ou plus travailler, et doivent envisager leur vie entière avec des ressources sous le seuil de pauvreté.
- Parce qu'entre handicap, maladie et pauvreté, il y a un intrus que l'on doit supprimer tout de suite.
- Parce que la valeur "travail" ne peut concerner que celles et ceux qui peuvent effectivement travailler.
- Parce que les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante sont citoyens à part entière et ne peuvent plus accepter l'assistanat.
- Parce qu'un projet de société qui ne permet pas à chacun de pouvoir formuler et mettre en oeuvre ses projets n'est que le projet d'UNE société, dont à l'évidence de nombreuses personnes en situation de handicap ou atteintes d'une maladie invalidante sont exclues.

Quelles revendications ?

Dans un pacte inter associatif (cf ci-joint), les organisations signataires demandent une réforme globale des ressources des personnes en situation de handicap ou atteintes d'une maladie invalidante, quel que soit leur âge, afin de créer un revenu de remplacement d'un montant au moins égal au SMIC brut.

Qui fait partie de ce mouvement ?

Initié par de nombreuses associations nationales, le mouvement est ouvert à toutes les organisations qui souhaitent soutenir ces revendications, associations du champ du handicap, de la maladie et du secteur sanitaire et social. Plus de 40 organisations nationales ont déjà signé le Pacte inter associatif et apportent leur soutien à la Marche vers l'Elysée le Samedi 29 mars 2008.

Quelles actions ?

- Des actions locales en février et mars pour mobiliser l'opinion publique
- Un pacte de soutien proposé au grand public (signature en ligne sur www.nipauvrenisoumis.org)
- Le point d'orgue : une marche citoyenne vers l'Elysée le Samedi 29 mars prochain
Lors de ce grand rassemblement national, plus de 20 000 personnes venues de toute la France sont attendues pour porter haut et fort la demande d'un revenu d'existence décent, le 29 mars 2008.

Un blog dédié :
Infos, témoignages, détails des revendications, liste des signataires, pacte de soutien www.nipauvrenisoumis.org

Contacts presse :

APF - Sylvaine Séré de Rivières
tél. fixe : 01 40 78 69 60
portable : 06 07 40 16 65

FNATH - François Verny
tél. fixe : 01 45 35 31 87

UNAPEI - charles carpentier (communication - relations presse)
tél. fixe : 01 44 85 50 63
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Lun 18 Fév 2008 - 2:39

Pacte de soutien : déjà plus de 5 000 signatures !

5 000 signatures, c'est bien ! Mais pour faire entendre et rendre visible les revendications du mouvement inter associatif massif "Ni pauvre, ni soumis", il faut continuer à signer et faire signer le pacte de soutien.

http://pacte.blogs.apf.asso.fr/

Cette note a été publiée le 15.02.2008

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :
http://www.nipauvrenisoumis.org/archive/2008/02/06/pacte-de-soutien-deja-pres-de-1-400-signatures.html


Ni pauvre, ni soumis : lancement réussi en Loire-Atlantique !

- Vendredi 1er février 2008 : une conférence de presse de lancement du mouvement citoyen en Loire-Atlantique à la Manufacture des Tabacs à Nantes, haut lieu du combat associatif pour ce mouvement d'alternative sociale. - 12 conférences-débat citoyennes : "Comment lutter contre l'exclusion sociale ?" Pour en savoir plus, cliquez ici .

Cette note a été publiée le 14.02.2008

Pour lire la note entièrement, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :
http://www.nipauvrenisoumis.org/archive/2008/02/14/ni-pauvre-ni-soumis-lancement-reussi-en-loire-atlantique.html
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Sam 1 Mar 2008 - 2:29

Au 28 février 2008

Pacte de soutien : déjà plus de 10 000 signatures !


10 000 signatures, c'est bien ! Mais pour faire entendre et rendre visible les revendications du mouvement inter associatif massif "Ni pauvre, ni soumis", il faut continuer à signer et faire signer le pacte de soutien.

Dévoilement du parcours

Rendez-vous est pris avec vous tous à partir de 11 heures munis de vos pancartes et slogans, place de la République à Paris.

Le départ est fixé à 13heures, place de la République.

Le cortège est organisé en 6 régions : Nord, Est, Ouest, Ile-de-France, Centre et Sud. L’ordre d’apparition des manifestants dépend de l’organisation des retours en région : les premières régions à partir se situeraient vraisemblablement en tête. Et en première ligne, les présidents des associations nationales signataires du pacte inter associatif.
La distance à parcourir est de 2,280 km. A partir de la place de la République, vous empruntez les boulevards suivants : Saint-Martin, Saint-Denis, de Bonne Nouvelle, Poissonnière, Montmartre, des Italiens et enfin des Capucines, pour arriver à la place de l’Opéra.
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Mar 25 Mar 2008 - 19:55

Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Dim 30 Mar 2008 - 13:58

Le mouvement Ni pauvre, ni soumis a défilé de la place de la République à la place de l'Opéra à Paris, le samedi 29 mars 2008 après-midi.
Largement relayé par les médias, des images et des reportages sur les chaînes de télévision ainsi que des interviews en radio ont dénoncé la situation de précarité voire d'exclusion des personnes en situation de handicap et de maladie invalidante.

Jean-Marie Barbier, président de l'Association des paralysés de France, a prononcé un discours lors du rassemblement de la marche citoyenne et apolitique de ce samedi 29 mars 2008, place de l'Opéra.

Chers amis !
Vous êtes venus, vous êtes tous là. Là sur cette place de l’Opéra, à Paris, mais là, aussi, par la pensée ! Car si nous sommes aujourd’hui plus de 30 000 personnes, c’est sans compter tous ceux qui n’ont pas eu la possibilité de se joindre à nous, pour des raisons de santé ou
d’impossibilité à se déplacer. Pour chacune et chacun d’entre vous, ce sont 5 ou 6 autres qui n’ont pas pu faire le déplacement. Nous aurions pu être en réalité 200 000 !
La France qui s’est levée tôt, elle est là aujourd’hui ! C’est vous, c’est nous tous !
La France impatiente, qui veut des réformes, et vite ? C’est encore nous !
La France qui pense qu’ensemble tout devient possible ? C’est nous aussi !
Nous sommes là parce que le pays des droits de l’homme doit être le pays des droits de tous les hommes et ne doit pas devenir le pays des droits de l’homme en bonne santé. Nous sommes là pour que nos droits soient respectés, pour demander des comptes et exiger le changement.
Nous sommes là, nous, ni pauvres, ni soumis, pour dénoncer les conditions de vie indignes dans lesquelles nous vivons. Parce que pour nous, aujourd’hui, en France, le pouvoir d’achat, c’est le pouvoir de rien.
Parce que pour nous, le seuil de pauvreté commence au pas de notre porte. Parce que pour nous surtout, les caisses sont vides !
Nous sommes ici parce que les titulaires de pensions d’invalidité et de rentes accidents du travail sont encore oubliés !
Nous sommes là parce que si nous sommes parents d’un enfant handicapé nous avons peur pour son avenir !
Nous sommes ici parce que si l’on travaille en ESAT nous n’avons toujours pas le SMIC pourtant promis depuis des années !
Nous sommes là parce que si l’on vit en maison d’accueil spécialisée il nous reste 60 Euros par mois !
Nous sommes ici parce que si l’on vit en foyer de vie il nous reste 180 Euros par mois !
Nous sommes là parce que si l’on vit chez soi on ne nous promet même pas le seuil de pauvreté et qu’il faut vivre avec moins de 21 Euros par jour !
Nous sommes ici parce que si l’on a la chance de vivre en couple, cette somme sera réduite ou supprimée en fonction des ressources de son conjoint !
Nous sommes là, nous, les oubliés, les exclus. Pour montrer notre détermination à un pouvoir qui ne nous voit pas. Pour parler avec force aux oreilles d’un pouvoir qui ne nous entend pas. Pour démontrer notre résolution à un pouvoir qui ne nous comprend pas. Pour aller vers un pouvoir qui ne souhaite pas venir à nous.
Nous sommes là pour défendre une autre vision de la société que celle que l’on nous impose. Une société qui ne dirait pas « vous ne pouvez pas travailler donc vous n’êtes rien ». Une société qui ne réduirait pas l’homme à sa capacité de travail. Une société qui réunirait plutôt qu’elle n’oppose. Une société dans laquelle chacun aurait sa place, chacun serait acteur et citoyen. Une société qui ne maintiendrait pas des centaines de milliers de personnes dans un assistanat aussi inefficace qu’humiliant.
Une société qui substituerait enfin la citoyenneté à la charité.
Nous sommes là enfin parce que les valeurs de solidarité ne sont pas solubles dans la valeur travail qui ne concerne que celles et ceux qui peuvent effectivement travailler !
Ce samedi 29 mars 2008 est une date historique. Historique par la nature même de votre mobilisation. Historique par la force de notre mouvement. Historique par la conviction et la détermination que vous exprimez.
Ce ras-le-bol, cette exaspération que nous portions depuis si longtemps, nous les avons transformés en énergie. L’énergie de poursuivre le combat et de rassembler encore autour de nous tant que nous ne serons pas entendus. L’énergie d’avancer, de promouvoir une société solidaire, juste et non discriminante.
De l’énergie du désespoir, peut-être sommes-nous passés à l’énergie de l’espoir. Grâce à vous et avec vous, il y a eu un « avant 29 mars 2008 », et je vous le promets il y aura un « après » !
J’ai encore 2 petits mots à vous dire : Merci et Bravo
Jean-Marie Barbier
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Lun 31 Mar 2008 - 15:38

IMPORTANT suite à la démarche commune du 29 mars 2008 !

http://www.solhand-maladiesrares.org/zoom_de_solhand/20minutes_31_03_08.jpg
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Mer 14 Mai 2008 - 18:41

14.05.2008

Rendez-vous le 29 mai 2008!

Vous êtes nombreux depuis quelques jours à exprimer votre mécontentement sur blog Ni pauvre, Ni soumis.

Sachez que depuis la manifestation, le collectif « Ni pauvre, ni soumis » s’est réuni deux fois, et que les discussions au niveau politique se sont poursuivies et elles continuent... (cf billet conférence nationale du handicap)

Après le suspens de la concertation, découvrez en avant-première les actions retenues qui vont se dérouler !

Le 29 mai 2008, soit 2 mois après la manifestation du 29 mars, un rassemblement des présidents des associations du collectif se tiendra de 10h30 à 12h, place de la Sorbonne, en clin d’œil à mai 68. Un seul mot d’ordre : « Nous sommes toujours là et plus mobilisés que jamais. » Vous êtes naturellement tous invités à vous joindre à ce rassemblement.

Cette manifestation sera annoncée via un communiqué de presse qui sera mis en ligne le 26 mai 2008.

En parallèle, le collectif va mettre en place une action d’interpellation des parlementaires… Plus d’infos le 26 mai sur le blog !

A suivre, le 5 juin 2008, l’envoi d’un communiqué de presse pour rappeler nos attentes sur les ressources à Nicolas Sarkozy en prévision de la conférence nationale du handicap du 10 juin


Et toujours, du 29 mai au 10 juin 2008, continuez à mener des actions locales « Ni pauvre, ni soumis » visibles, à interpeller les politiques (ex : intervention devant les permanences de parlementaires, pendant les déplacements de ministres...), et à récolter des signatures du pacte de soutien. Tout cela, sous l’œil constant de la presse locale !
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Sam 24 Mai 2008 - 18:27

La fronde handicapiste.... (23/05/2008)
Le monde handicap est en ébullition depuis des mois.


Bien évidemment, les personnes handicapées n'ont guère la possibilité de « paralyser » le pays, comme les fonctionnaires ou les pêcheurs.

Il y a eu la grande manifestation du 29 mars dernier qui a réuni des milliers de personnes handicapées, venues des quatre coins du pays. La mobilisation engendrée par le mouvement « Ni pauvre, ni soumis » ne semble guère s'essouffler. A l'évidence, si les manifestants souffrent, au sens propre du terme, ils ne se ménagent pas physiquement dans les déplacements et dans les défilés. Cela ne paraît pas entamer leur détermination à revendiquer le droit de vivre dignement.

S'il y a cette grande manifestation, on ne peut occulter les combats courageux menés individuellement par certains. Celui de Christian Genest ( http://www.handiphobie.fr/ ) qui est en grève de la faim depuis des mois pour dénoncer le manque de volonté des autorités pour la construction, en Vaucluse, d'un Foyer d'Accueil Médicalisé pour personnes handicapées. Dix ans que le dossier est en cours...La situation semble bloquée.

L'action de Bruno Pascal Chevalier ( http://www.grevedesoins.fr/ ) qui vient d'arrêter la grève des soins qu'il menait depuis septembre pour protester contre les franchises médicales, dont les personnes handicapées ne sont pas exemptées. Il a rejoint le mouvement « Ensemble pour une santé solidaire » .

Le dimanche 1 er juin Alain Cocq ( www.le-devoir-de-citoyen.com/ ) quant à lui, reprend la route. Il va traverser le pays en fauteuil roulant, accompagné de ses deux chiens, à raison de 30 à 60 kms par jour, selon la fatigue. Il sera en situation de SDF, et toujours en situation....de handicap. Comme il le dit : « Je pars dans la situation de ceux qui n'ont plus rien, je ne saurai pas où je vais dormir, si je vais manger, et ce que je vais manger, et ce malgré mon handicap ».Pour lui aussi, cela est devenu insupportable. Pour retrouver le droit de vivre dignement, il n'hésite pas à mettre sa vie en danger.

Il serait possible de continuer l'énumération, car il ne s'écoule pas de semaines sans que de nouvelles injustices concernant des personnes en situation de handicap ne soient mises en évidence.

Avec « l'armée » de personnes handicapées qui est descendu dans la rue et qui se prépare à recommencer, il y a ces actes de « Résistance » individuels qui sont la preuve d'une profonde mobilisation.

Le 10 juin, quand commenceront les travaux de la conférence nationale sur le handicap , il faudra que les intervenants en aient conscience. Que ce 10 juin, ne soit pas à l'image de celui de 1794 qui vit commencer... la « Grande Terreur », période des plus noire de la Révolution française.

Après la loi du 11 février 2005 et son entrée en application, nul n'imaginait que trois ans après c'était le désespoir qui s'emparerait des personnes handicapées.

Janine Thombrau, a parfaitement résumé cela dans son texte. « « Je dénonce... »

"HANDICAP ... EN TOUTE FRANCHISE ... JE DENONCE..."
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   Jeu 10 Juil 2008 - 10:34

Les adhérents de l'APF appellent à une France solidaire !

Date : 30 juin 2008
Thème : Actions de l'APF


Réunis en Assemblée générale le 28 juin dernier à Metz, les adhérents de l'APF ont adopté plusieurs motions dont l'une intitulée "Pour une France solidaire".Texte fondateur des revendications à venir, cette motion interpelle le président de la République et son gouvernement, et appelle l'ensemble des citoyens à s'unir pour promouvoir une société solidaire, juste et non-discriminante, par delà les situations de pauvreté, de maladie, d'exclusion sociale, de dépendance... et les idées reçues.

L'année qui vient de s'écouler a vu la naissance du collectif "Ni pauvre, ni soumis" et l'union historique de près de 100 associations pour la création d'un revenu d'existence décent pour les personnes qui ne peuvent pas ou plus travailler du fait de leur handicap, de leur maladie ou de leur âge.

Un combat que les adhérents de l'APF entendent bien poursuivre et élargir, au regard des orientations sociales actuelles – notamment dans le domaine de la santé et de la création d'un nouveau champ de protection sociale d'aide à l'autonomie - qu'ils dénoncent !

Aussi, dans une motion "Pour une France solidaire", les adhérents de l'APF appellent l'ensemble des citoyens à s'unir pour défendre une autre vision de la société que celle que l'on nous impose, c'est-à-dire une société qui considère l'être humain, au-delà de sa seule capacité de travail, de productivité et de rentabilité ; qui réunit plutôt qu'elle n'oppose ; dans laquelle chacun a sa place comme acteur et comme citoyen ; et qui instaure une citoyenneté solidaire à la place de logiques d'assistanat et de charité aussi inefficaces qu'humiliantes.

Les adhérents de l'APF mandatent le conseil d'administration de l'association pour élargir et unir son combat à toutes les organisations associatives partageant les valeurs de solidarité et de fraternité afin que les réformes à engager soient portées par le plus grand nombre et bénéficient à tous.

Lors de cette assemblée générale, les adhérents de l'APF ont également adopté trois autres motions : "Accessibilité : il est urgent d'agir" ; "Aides humaines : garantir le choix des personnes" ; "Ressources : pour une vraie réforme".
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES PETITIONS, LES ACTIONS COMMUNES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EC] Mouvements sociaux, actions collectives
» Les actions parlent plus que les mots
» A tous les sudistes actions éducatives/culturelles CG13
» 2 actions antispécistes à Paris pour la journée sans viande
» FSE - ACTIONS DU FOYER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solidarité Handicap autour des maladies rares :: Espace HANDICAP-
Sauter vers: