ASSOCIATION RECONNUE D'INTERET GENERAL
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Liens vers le site de SolHandLiens vers le site de SolHand  
LES BULLETINS D'ADHÉSION et DE SOUTIEN sont EN LIGNE SUR LE SITE. Il suffit de les télécharger en cliquant sur le "BOUTON TÉLÉCHARGEMENTS " en direct sur le Site SOLHAND *PROCHAINE JOURNÉE NATIONALE LE 10 juin 2017* Voir le PROGRAMME en page d'accueil du SITE
SOLHAND accorde son 2 ème SPR « Soutien Projet Recherche » à l’Association "Kémil et ses amis" dans le cadre des EPILEPSIES RARES Voir COMMUNIQUE de PRESSE
SOLHAND est une Association Reconnue d'Intérêt Général. Retrouvez sur ce FORUM des informations diverses et variées sur le Handicap et le Social, mais aussi un lieu d'échanges et de partage.....

Partagez | 
 

 En lien avec le handicap

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   Lun 10 Mar 2008 - 11:22


Guide de l'évaluation des pratiques médico-sociales - JOING (Jean-Luc)


L'introduction de l'ouvrage propose un rappel culturel et historique sur le secteur médico-social. La suite est constituée d'un ensemble de tableaux de questionnements directement utilisables, d'extraits de documents de référence ainsi que d'un glossaire complet...

Editions AFNOR, 2008, 256 pages.
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   Ven 14 Mar 2008 - 20:11

Faites parler votre ordinateur !

Il existe aujourd'hui des logiciels de synthèse vocale, qui vous permettent d'écouter les documents de votre ordinateur.
Leurs avantages ? Réduire votre fatigue visuelle, transporter ces fichiers audio, mieux mémoriser certaines informations…

Nolwenn Neveu - Mars 2008

• A quoi sert un logiciel de synthèse vocale ?

Les logiciels de synthèse vocale permettent d'écouter les textes de votre ordinateur.
Ils peuvent ainsi réduire votre fatigue visuelle, vous aider à mémoriser des informations ou à perfectionner la prononciation d'une langue étrangère.

Ils peuvent donc être utiles aux personnes malvoyantes comme aux personnes en légère incapacité ou sans incapacité.
Beaucoup de logiciels de synthèse vocale existent aujourd'hui sur le marché.
Mais la plupart d'entre eux ne propose qu'une interface ou des voix en anglais (notamment les logiciels gratuits).
D'autres, cependant, sont accessibles en français, à des prix raisonnables.
Deux exemples : "Votre PC prend la parole" et "Voice Reader Home".

DEUX EXEMPLES :

• "Votre PC prend la parole"

"Votre PC prend la parole" est un nouveau logiciel, doté de la technologie France Telecom.
Il permet d'écouter les documents issus des applications Office (Word, Powerpoint).
Vous pouvez aussi écouter des pages Internet ou vos mails si vous avez une messagerie Outlook.
L'ordinateur vous prévient de l'arrivée d'un nouveau message, du nom de l'expéditeur, son objet et le contenu par voix sonore.
Les e-mails reçus dans les messageries comme Yahoo, Caramail, Free sont lus après avoir été sélectionnés.
Vous pouvez régler la vitesse de lecture, enregistrer le fichier audio au format MP3.
Vous avez aussi la possibilité de choisir, pour le français, une voix masculine ou féminine.
Le logiciel est adapté aux langues française et anglaise.

Configuration requise : Windows XP ou Windows Vista.
Prix à titre indicatif : 29,95 €.
Logiciel Micro Application.



• "Voice Reader Home"

"Voice Reader" vous permet aussi d'écouter les documents des applications Office (Word, Powerpoint), les mails reçus dans Outlook mais aussi les documents Adobe Acrobat (pdf).
Il lit également les pages Internet et vous permet d'enregistrer le fichier audio en format MP3 ou WAV.
Le logiciel offre aussi la possibilité de modifier la qualité et la vitesse de lecture.
La voix est féminine.

Configuration requise : Windows 2000, Windows XP, Vista et Office (XP, 2003, 2007).
Prix à titre indicatif : 49 €.
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   Jeu 27 Mar 2008 - 10:17


Lettre d'information du réseau Handicap
Discours et réalité sur le handicap et la vieillesse (26/03/2008)


De M. Daniel Guichot, de Norges-la-Ville


En des termes flatteurs, les discours publics des candidats de tous horizons nous ont promis, en 2007, sur le ton de l'engagement, des efforts indispensables au traitement social du handicap et de la vieillesse.
Un espoir bien légitime, mais sans doute naïf, m'a tout d'abord donné du baume au cœur. Aujourd'hui, les belles paroles appartiennent au passé et ont rejoint l'indifférence générale.

Devenu marathonien des dossiers administratifs et des demandes d'accueil depuis ma désignation par la justice en qualité de tuteur, je frappe à toutes les portes qui se referment aussitôt, après m'avoir expliqué qu'il est atypique, que la liste d'attente est longue, que le personnel de l'établissement n'est pas assez formé et, mieux encore, qu'il faut une situation d'urgence, de crise, sous-entendez l'accident, pour trouver une solution.

Mais de qui parle-t-on ?
De mon frère, âgé de 62 ans, handicapé mental profond, incapable de se nourrir, de s'habiller, de parler, de se soigner, de gérer son hygiène, et encore moins d'avoir une quelconque autonomie. Mais aussi de ma mère, âgée de 91 ans, qui le garde jour et nuit, le soigne, le lave, le nourrit, l'habille, survient à ses besoins depuis qu'il est né, enfermée chez elle par la force des choses et usée par une vie de sacrifices.
Lui pèse 125 kg, elle… 45 à 48. L'accident ou la crise sont-ils si loin ?

Qu'attend-on ?
Je ne citerai pas, par décence, ces institutions qui m'assurent de leur compassion. Elles sont dijonnaises pour la plupart d'entre elles, concernent des établissements spécialisés, ou encore des administrations publiques, ce qui ne garantit rien quant à leur efficacité. Elles se reconnaîtront, si elles daignent lire ces quelques lignes. Faut-il s'installer sur la grande place avec pancartes et médias pour faire évoluer les choses et donner un sens aux belles promesses ?

Êtes-vous gravement malade ? Le ministre vous explique
De M. Robert Yvray, responsable de l'Association des diabétiques de Côte-d'Or
Dans un communiqué qui est passé inaperçu et moins médiatisé que certaines déclarations de notre président, le ministre de la Santé, dont les compétences dans le domaine interrogent, a déclaré sur une chaîne TV connue de tous : « Les affections de longue durée regroupent des maladies très diverses, des maladies très graves comme le cancer, le sida, Alzheimer… et des maladies moins graves comme le diabète ou l'hypertension ».
Nous laissons à l'appréciation des milliers de personnes diabétiques ou hypertendues cette observation qui est une façon de hiérarchiser les maladies. Mme Bachelot ignore certainement que le suivi et une prise en charge correcte permettent de réduire les complications. Le diabète, maladie sans gravité = 20 % des dialysés, 8 000 à 1 000 amputations par an, 1re cause de cécité, 2e cause de décès par accidents cardiovasculaires, ce qui n'est pas chiffré dans son exposé.
Médicalement parlant, ces propos sont aberrants et les conclusions économiques erronées de Mme la ministre pour réduire les dépenses de santé du diabète sont des calculs indignes de professionnels de santé, mais une question : quelle est la formation en la matière de notre ministre ?
Cette déclaration est un retour en arrière dans notre système de santé et un pas vers la fin de notre système de solidarité.

Notre association invite toutes les personnes qui se sentent concernées à manifester leur désaccord.
Ce message n'engage que moi-même, diabétique et responsable de l'association côte-d'orienne, sachant que vous êtes 14 500 dans le département à être victimes de cette maladie.
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   Mar 1 Avr 2008 - 13:43

Revue de presse du handicap

01 avril 2008

Question/réponse Sénat: PCH application restrictive

M. Jean-Noël Guérini appelle l'attention de Mme la secrétaire d'État chargée de la solidarité sur le caractère restrictif du champ d'application de la prestation de compensation du handicap.

Depuis la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, la prestation de compensation du handicap (PCH) remplace l'allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP).

Les personnes lourdement handicapées qui percevaient l'ACTP pour effectuer les actes essentiels de l'existence par le biais d'aides ménagères ne rentrent plus dans le champ d'application de la PCH. Le décret n° 2005-1591 du 19 décembre 2005 publié au Journal officiel de la République française du 20 décembre 2005 impose une application de la PCH plus restrictive en la réservant aux seuls actes de la vie quotidienne.

En conséquence, il lui demande de préciser les mesures qu'elle entend prendre pour élargir la définition restrictive des actes de la vie quotidienne.

Réponse du Secrétariat d'État chargé de la solidarité

L'attention de Mme la secrétaire d'État à la solidarité a été appelée sur l'attribution de la prime de compensation du handicap (PCH). La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées reconnaît un droit à compensation des conséquences du handicap, permettant à la personne handicapée de faire face aux difficultés qu'elle rencontre dans la vie quotidienne. La compensation doit être distinguée des moyens d'existence mis à la disposition des personnes handicapées. La prestation de compensation est destinée à répondre aux besoins en aides humaines en aides techniques, à l'aménagement du logement et du véhicule, à des dépenses spécifiques ou exceptionnelles comme l'acquisition de produits liés au handicap et à des aides animalières, offrant dans un premier temps aux personnes handicapées, la possibilité, y compris pour les personnes les plus lourdement handicapées la possibilité de demeurer à domicile ou de bénéficier d'un accueil social et médico-social. La prestation de compensation a fait l'objet de plusieurs décrets et arrêtés, en décembre 2005, puis en juin 2006 et enfin en octobre 2006. Un décret du 5 février 2007 a mis en place la prestation de compensation pour les personnes hospitalisées, hébergées ou accompagnées dans les établissements médico-sociaux. Plusieurs arrêtés ont successivement modifié les tarifs applicables, le dernier en date étant celui du 19 février 2007. Pour favoriser la mise en place sur le terrain de la prestation de compensation, un vade-mecum à l'usage des équipes pluridisciplinaires des maisons départementales des personnes handicapées a été diffusé en mai 2006 et actualisé en mars 2007. La PCH repose sur un plan personnalisé de compensation établi par l'équipe pluridisciplinaire de la MDPH en fonction du projet de vie de la personne handicapée, qui lui est soumis pour avis. Elle est versée par le département comme l'allocation compensatrice. Il n'est exercé aucun recours de la prestation de compensation, sur succession ou sur donation. Le plan personnalisé de compensation a vocation à proposer des mesures de toute nature, qui concernent des droits ou des prestations dont l'objectif est d'apporter une compensation aux limitations d'activité ou aux restrictions de participation à la vie en société que la personne handicapée rencontre du fait de son handicap. L'article D. 245-27 du code de l'action sociale et des familles précise que l'ensemble des réponses aux différents besoins identifiés en matière d'aides humaines doit être mentionné, y compris celles qui ne relèveraient pas de la PCH, de manière à permettre à la MDPH de proposer aux organismes concernés une mutualisation de leurs interventions. Les besoins en aides humaines pris en compte au titre de la PCH sont définis à l'annexe 2-5 du décret n° 2005-1591 du 19 décembre 2005 en ce qui concerne les actes essentiels qui comprennent l'entretien personnel, dont l'alimentation, les déplacements et la vie sociale. Toutefois, la prestation de compensation ne prend pas en compte les activités ménagères, dont fait partie la préparation des repas. Il a été en effet considéré que ce besoin pouvait être couvert au titre des dispositions prévues à l'article L. 241-1 du code de l'action sociale et des familles, qui permettent aux personnes handicapées d'avoir accès à l'allocation représentative de services ménagers ou à des aides en nature par des services ménagers. Il convient néanmoins de préciser que les personnes handicapées ont la possibilité, sous certaines conditions, de salarier leur aidant familial et pas uniquement leur auxiliaire de vie. Les aidants familiaux ont également la possibilité d'être dédommagés par la personne handicapée, la prestation de compensation permettant de couvrir cette dépense. Depuis sa création, la prestation de compensation est en lente progression. Cette évolution résulte notamment des délais effectifs de mise en place des nouvelles MDPH, de l'apprentissage nécessaire d'un nouveau mode d'évaluation par les équipes techniques et de la possibilité donnée par la loi aux bénéficiaires de l'allocation compensatrice pour tierce personne et pour frais professionnels d'opter pour le maintien de cette allocation. En 2006, environ 70 000 personnes ont fait une demande, les commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ont pris 22 340 décisions concernant la PCH. D'après les enquêtes trimestrielles réalisées par la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques auprès des conseils généraux sur le paiement de la PCH, les départements ont versé des prestations à 19 200 personnes en juin 2007, contre 12 200 fin mars 2007 et 6 900 fin décembre 2006. La dernière enquête a par ailleurs fait apparaître que 2 700 personnes ont fait valoir leurs droits mais n'ont pas reçu de paiement en juin 2007. Au total, ce sont donc 21 900 personnes qui ont pu bénéficier d'un accord et ont fait valoir leurs droits auprès d'un conseil général en juin 2007. La prestation de compensation s'adresse pour l'instant principalement aux adultes de moins de soixante ans (ou de moins de soixante-quinze ans si leur handicap était avéré avant soixante ans). Elle devrait être étendue courant 2008 aux enfants qui bénéficiaient seulement jusqu'ici de l'aménagement du logement familial, du véhicule ou de surcoûts de transports. Une disposition législative a été présentée à cet effet au Parlement dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2008. D'autres évolutions pourraient également être envisagées, à la lumière des conclusions des réflexions actuellement engagées autour de la création d'un cinquième risque lié à la perte d'autonomie et à la suppression des barrières d'âge.
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   Lun 16 Fév 2009 - 17:29

Le compte social du handicap de 2000 à 2005

Santé des populations - Santé et personnes handicapées
Mercredi, 11 Février 2009 09:39
Etudes et Résultats - DRESS -


N° 554 • février 2007

Les dépenses de protection sociale liées au handicap représentent 6,4 % de l’ensemble des
dépenses sociales, proportion stable depuis cinq ans. Elles sont passées entre 2000 et 2005
de 25,2 à 32,4 milliards d’euros, soit un taux de croissance annuel moyen de 5,1% en
euros courants (3,4 % en euros constants). Leur part dans le PIB a progressé, passant de
1,7 % en 2000 à 1,9 % en 2005.
Les pensions d’invalidité (y compris militaires) demeurent le principal poste de dépenses,
représentant 26 % du total des dépenses liées au handicap en 2005. Entre 2000 et 2005,
leur croissance a été soutenue par l’augmentation du nombre de bénéficiaires de pensions
civiles, liée au vieillissement de la population. Elles sont suivies, en termes d’importance,
par les prestations d’accident du travail (22 %) dont l’accroissement s’explique
essentiellement par la montée en charge du Fonds de cessation anticipée d’activité des
travailleurs de l’amiante (FCAATA). Vient ensuite l’allocation aux adultes handicapés qui
connaît une évolution modérée au cours de la période, avec cependant une accélération en
2004 et 2005. Les frais d’hébergement et les dépenses d’aide sociale des départements
progressent quant à eux de façon soutenue tout au long de la période.
S’agissant du financement des dépenses de protection sociale, la contribution des
organismes de sécurité sociale et des départements voit son poids s’accroître entre 2000
et 2005.
Alexandre BOURGEOIS, Michel DUÉE
Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)
Ministère de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement
Ministère de la Santé et des Solidarité

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   Mar 24 Fév 2009 - 13:40

Des miracles en mars ?

(23/02/2009) Lettre d'infos du réseau handicap

A l'approche du mois de mars, mois de la « renaissance de la nature », peut-être faut-il s'étonner de l'apathie des uns et de l'excitation des autres, de la fébrilité des uns et de la détermination des autres.

Le climat social n'a guère connu d'hibernation et le printemps s'annonce pour le moins « délicat ».

Il a été rassurant d'entendre le chef de l'Etat déclaré le 18 février 2009, à l'issue du Sommet social, qu'il avait provoqué :

« L'esprit de justice, c'est de tout faire pour que la France ne fasse pas souffrir davantage les plus fragiles d'entre nous et ne fragilise pas ceux qui travaillent dur pour faire vivre leur famille ».

C'est tout à fait cette justice là que demandent les personnes handicapées. Or, plus une seule fois dans ce discours, comme dans les précédents, celles-ci ne furent prises en considération, même implicitement.

Quel que soit sa sensibilité politique, il faut s'interroger sur les choix (ou non choix) qui sont faits en ce moment dans les secteurs du handicap et de la gérontologie .

Peut-être « l'activation » de certaines réformes, déjà amorcées, contribuerait-elle à limiter les effets de la crise sur « les plus fragiles d'entre nous » ?

Un certain nombre de « chantiers » ont été ouverts, mais où en sont-ils ?

Où en est-on de « l'assurance 5ème risque » ? Où en est-on de la réforme de l'Allocation adulte handicapé » ? Où en est-on de la convergence prévue au 12 février 2010, selon l'article 13 de la loi du 11 février 2005 ?

-« Dans les trois ans à compter de l'entrée en vigueur de la présente loi, la prestation de compensation sera étendue aux enfants handicapés. Dans un délai maximum de cinq ans, les dispositions de la présente loi opérant une distinction entre les personnes handicapées en fonction de critères d'âge en matière de compensation du handicap et de prise en charge des frais d'hébergement en établissements sociaux et médico-sociaux seront supprimées. »

Si la première partie à été accomplie en 2008, plus rien ne laisse espérer que la deuxième (en 2010) le sera.... Bien au contraire.

Plus personne ne parle des Maisons de l'autonomie.... Le gouvernement trouve que former les fonctionnaires coûte cher et veut donc limiter les formations ( voir adminet ) , alors que V. Létard avait annoncé vouloir créer de nouveaux métiers, qui sont indispensables pour le bon fonctionnement des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Pire, les MDPH tirent la sonnette d'alarme, car bientôt elles ne pourront plus fonctionner, pour certaines.

Voila donc des questions qui taraudent les personnes handicapées et les professionnels du domaine du handicap. Pour tous, l'avenir est très incertain, malgré le bilan d'étape présenté par le gouvernement 4 ans après le vote de la loi de 2005 .

Beaucoup on l'impression que les bonnes résolutions prises il y a quatre ans ont fait long feu et que maintenant les personnes handicapées ne vont plus avoir le choix que de grossir les rangs des laissés pour compte. Peut-être assistera-t-on en mars à la renaissance des « Cours des miracles » ?

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   Lun 16 Mar 2009 - 20:25

handitec le 15/03/2009:

L'UMP se dote d'un secrétariat national aux handicaps»

Le nouvel organigramme, présenté au dernier Conseil national du parti majoritaire le 24 janvier, et placé sous la houlette du secrétaire général, Xavier Bertrand, est complété par de nouveaux secrétaires nationaux. Il est notamment créé un secrétariat national aux handicaps. M. Besson et Mme. Kosciusko-Morizet piloteront respectivement les pôles "l'avenir des Français" et "la protection des Français". M. Poniatowski, président de la Commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale, et M. Daubresse animeront respectivement les "pôles" en charge de la "France dans le monde" et de "la vie quotidienne des Français".

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   Jeu 27 Aoû 2009 - 14:10

www.insee.fr le 23/08/2009:

Une personne sur dix considère avoir un handicap, selon l'INSEE

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1254

_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En lien avec le handicap   

Revenir en haut Aller en bas
 
En lien avec le handicap
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quelle lecture personnelle en lien avec la poésie, 2nde ?
» Un tableau en lien avec le Dernier jour d'un condamné?
» Des textes ou tableaux en lien avec la Prohibition?
» Créer, cultiver et garder le lien avec les parents !
» Poème sur l'amitié ou en lien avec la 2nde GM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solidarité Handicap autour des maladies rares :: Espace HANDICAP-
Sauter vers: