ASSOCIATION RECONNUE D'INTERET GENERAL
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Liens vers le site de SolHandLiens vers le site de SolHand  
LES BULLETINS D'ADHÉSION et DE SOUTIEN sont EN LIGNE SUR LE SITE. Il suffit de les télécharger en cliquant sur le "BOUTON TÉLÉCHARGEMENTS " en direct sur le Site SOLHAND *PROCHAINE JOURNÉE NATIONALE LE 27 juin 2015* Voir le PROGRAMME en page d'accueil du SITE
SOLHAND accorde son 1er SPR « Soutien Projet Recherche » à l’Association « Le Cœur au Pied » pour les personnes atteintes de Pachyonychie congénitale. Voir COMMUNIQUE de PRESSE
SOLHAND est une Association Reconnue d'Intérêt Général. Retrouvez sur ce FORUM des informations diverses et variées sur le Handicap et le Social, mais aussi un lieu d'échanges et de partage.....

Partagez | 
 

 GUIDE DES MEDICAMENTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin



MessageSujet: GUIDE DES MEDICAMENTS    Dim 16 Sep 2012 - 10:48

Guide des médicaments : « un pamphlet caricatural » ?


La publication d’un Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles et dangereux des Professeurs Philippe Even et Bernard Debré a relancé un débat qui ne date pas d’hier ! Si l’on en croit les auteurs de ce livre, près de la moitié des médicaments auraient une efficacité faible ou nulle. Le Dr Michel Chassang, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), s’insurge devant « un pamphlet caricatural destiné à attirer l’attention ».
Cet ouvrage « fait peur de façon inutile et excessive aux patients et risque de remettre en cause la confiance qu’ont les Français dans les médicaments », souligne Michel Chassang. Et ce, alors même qu’ils « rendent de grands services ». De plus, « les médicaments qualifiés d’inutiles (par les auteurs n.d.l.r.) sont déjà très peu remboursés et peu chers. Prétendre faire des économies là-dessus est parfaitement absurde », poursuit-il.


Les médecins de famille et les petits médicaments
Selon lui, « l’attitude de certains médecins universitaires (les auteurs sont des professeurs en urologie et en pneumologie n.d.l.r.) vis-à-vis des médecins de terrain est très désagréable ». En effet, bon nombre de médicaments jugés inutiles ou faiblement efficaces sont prescrits par les médecins généralistes. La conséquence d’un déremboursement de ces spécialités serait donc une mauvaise nouvelle pour nombre d’entre eux, selon le président du CSMF. « Supprimer cette panoplie mise à disposition du médecin de famille, c’est faire en sorte que celui-ci travaille les mains nues. Or, on ne soigne pas avec l’imposition des mains ».

« Les médecins ont besoin de ces ‘petits médicaments’ pour accompagner et soulager les patients. Sans pour autant qu’ils soient miraculeux », insiste-t-il. S’ils étaient déremboursés, « cela provoquerait un déport de prescriptions sur d’autres classes thérapeutiques dont le coût est plus élevé », ajoute Michel Chassang.

Former, informer sur les médicaments
Le médecin rappelle que les médicaments ne sont pas des produits anodins. Et les prescriptions doivent être mesurées et adaptées. Or « certaines peuvent être qualifiées d’inutiles ou pas tout à fait adaptées. Mais de là à prétendre qu’on va faire 10 Md€ d’économies en supprimant les médicaments, c’est franchement une hérésie ! », s’insurge Michel Chassang.

De son côté, le Pr Jean-Paul Giroud (pharmacologue, membre de l’Académie nationale de Médecine), auteur de Médicaments sans ordonnance, les bons et les mauvais estime que le sujet n’est vraiment pas nouveau. « De nombreuses personnes – dont moi-même – ont déjà dit que beaucoup de médicaments étaient inefficaces et inutiles, voire dangereux », rappelle-t-il. A ses yeux, le problème vient surtout du « manque d’information du public et de formation des médecins ».

Pour lutter contre la surconsommation de médicaments en France, « une information complète par les autorités sanitaires serait indispensable sur tous les médicaments mis sur le marché. Malheureusement aucune base de données publique ou privée ne donne ces informations », précise-t-il. Un détail l’interroge toutefois : « Il me semble étonnant que l’ouvrage ne se penche que sur 4 000 médicaments, alors qu’il y en a 11 000 sur le marché français »…

[14 septembre 2012 - 15h53] Destination Santé

Source : interview de Michel Chassang, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), 14 septembre 2012 ; interview du Pr Jean-Paul Giroud, représentant de l’Académie de médecine à l’Agence du médicament sur les Autorisations de mise sur le marché, 14 septembre 2012 ; Médicaments sans ordonnance, les bons et les mauvais, de Jean-Paul Giroud, aux Editions de La Martinière – 571 pages – 24,90 euros.
© 1996-2012 Destination Santé SAS - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.



_________________
L'Administrateur à votre écoute.....
Merci de voter chaque jour sur le Meilleur du WEB http://www.meilleurduweb.com/rubriques/votepour.php?ref=177470
Soutenir Solhand, un simple clic pour vos recherches : http://www.doneo.org/2_index.php?action=association&goal=dec&id_association=1553&solidarite-handicap-autour-des-maladies-rares
Revenir en haut Aller en bas
http://solhand.forums-actifs.com
 
GUIDE DES MEDICAMENTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide vegan GRATUIT !
» Guide du Pèlerin (Hajj et Omra) (El Fawzân )
» Stellar guide
» L'Esprit les guide sur leur route !
» Arachnides : guide de terrain ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solidarité Handicap autour des maladies rares :: Espace INFORMATION :: BREVES et ANNONCES DIVERSES-
Sauter vers: